La décoration au papier peint moderne

Publié le par kodama

papier-peint-le-copie-1.jpgIl y a tellement de moyens pour aménager ses murs. On a tout d’abord les tableaux, classiques et indémodables, d’ailleurs je suis sûre que vous en avez au moins un chez vous. Nous avons les stickers, qui sont arrivés en trombe sur mos murs il y a quelques mois, facile d’utilisation de plus en plus élaboré, et pour finir nous avons le papier peint. Le papier peint, on l’identifie souvent au papier peint fleuris de l’époque de la jeunesse de nos parents. Mais le papier peint d’aujourd’hui est vraiment différent, dans les boutiques en ligne, on le trouve vendu en un seul petit rouleau que l’on positionne tout seul sur un pan de mur. Nous allons vous parler de la decoration papier peint.

 

 

Avant le simple fait d’évoquer le papier peint nous remplissait d’une vague de fatigue. Cela voulait dire, enlever tous les meubles, enlever le papier peint précédent sur toute la pièce et installer une encombrante et très lourde table à tapisser. Aujourd’hui on est bien loin de ça. De nos jours vous n’aurez pas à stocker des dizaines de rouleaux car un seul mini rouleau suffit à transformer une pièce. Il vous faut juste déterminer l’emplacement idéal où se sera bien mis en valeur.

 

 

Les designs modernes sont caractérisés par leur grande originalité. Des trompe l’œil ou des modèles pour enfants, il y a vraiment un grand choix. Notons qu’il est recommandé de mettre plusieurs lés dans une même pièce en faisant bien attention à ce que les designs choisis se marient bien. Vous pouvez mettre sur un mur un modèle représentant le brooklyn bridge et sur le mur juste en face de celui-ci en mettre un représentant l’empire state. Vous créerez ainsi une géographie de la ville dans votre salon.  Vous pourrez aussi créer l’illusion avec des imitations graffitis, qui créeront une jolie illusion dans votre appartement et qui surprendra à coup sur votre entourage.

 

papier-peint-new-york-copie-1.jpg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article